WORK IN PROGRESS

Photography : Mathilde Comby

Un travail très lent que j’ai commencé l’année dernière, déjà plus d’une centaine d’heures, et loin d’être terminé. Comme d’habitude, j’ai tout fait de mes mains, sauf bien sûr le fil de coton naturel et les bandes de tissu de lin. J’ai fabriqué ma propre colle de riz français biologique pour la base, faite de branches de cornouiller blanc attachées ensemble avec du fil de coton et couvertes de bandes de lin, le tout renforcé par une bonne quantité de ma colle maison. Pour le reste, les os et les lichens trouvés en Islande cet été avaient besoin d’une colle plus forte à séchage rapide, donc j’ai dû utiliser de la Cleocol, à base d’eau, non toxique et sans produits chimiques, fabriquée en France. À suivre.